Être Emberá

La culture autochtone essentielle à la protection des forêts

Panamá

Durée: 6:06


Available in 4 Langues


Lancement: décembre 2016

Click to play video

Se réapproprier et renforcer la culture autochtone est vital pour préserver les connexions ancestrales avec la Nature. Pour faire perdurer celles-ci chez les futures générations, rien de mieux que de célébrer les traditions #autochtones. Après des
années d’assimilation, les jeunes Emberá s’engagent pour faire revivre leur culture au travers des peintures corporelles traditionnelles et la transmission d’histoires. Dans le même temps, les initiatives forestières durables des communautés créent des revenus impactant faiblement l’environnement, permettant à celles-ci de continuer à compter sur des forêts en bonne santé pour assurer leur survie.

  • Faits intéressants

    • Le barrage hydroélectrique Bayano, construit entre 1972 et 1976, a été l’un des principaux projets du régime militaire du Général Torrijos. Cette infrastructure a été financée par des prêts de différentes agences internationales de développement, principalement la Banque Mondiale, ainsi que des prêts de banques privées. La construction a inondé environ 300 km 2 de terres et provoqué le déplacement de 4500 personnes, dont 500 Emberá, 1500 Guna et 2500 colons. Les Emberá ont été relogés dans les villages de Piriato et d’Ipeti.

Recognition to Land, Territories and Resources

Communities need ownership over their ancestral land in order to protect forests. With no formal land title traditional communities often face serious conflict when trying to evict illegal loggers, poachers and land grabbers. Who will believe their claims without precise maps and legal title deeds?

En savoir plus
Sign up to our newsletter Subscribe